Nous sommes heureux de vous accueillir sur le site du cinéma Le Maingué.

 

Ce site a pour but d'informer sur la programmation actuelle et future, de présenter nos événements cinématographiques (Soirée-débat/événement, ciné-club, ciné-goûter ), de valoriser nos films coup de coeur, etc...

 

C'est aussi un lieu d'échange, entre vous et nous, n'hésitez pas à nous consulter sur des films à venir, sur des demandes spécifiques de soirée-débat, sur les qualités ou les défauts de ce site.

 

 

 À bientôt au cinéma le MAINGUÉ !

 

Le Cinéma LE MAINGUÉ vous propose de voir des Courts Métrages en avant séance sur certains films,

 

Bonne découverte à tous ! 

 

N'hésitez pas à nous donner vos avis, vos sentiments  sur le site ou sur notre page facebook.

PROCHAINEMENT

CETTE SEMAINE

RAMATA

 

Le titre du film est aussi le nom de son personnage principal joué par Katoucha Niane. Il s'agit d'une femme ravagée au triste destin. Déconnectée de la réalité, elle se rattache à son immense pouvoir de séduction naturelle. Léandre-Alain Baker dit qu'elle est "une terre craquelée qui attend la pluie", un peu à l'image du continent africain. Cependant, Ramata incarne également l'idée de la femme libre, qui reste sincère avec elle-même. Elle ne craint pas le temps et conserve sa beauté originelle, comme si son corps était amené à garder éternellement sa jouvence.

THE HATE U GIVE

 

Le titre du film et du roman d’Angie Thomas fait référence au concept THUG LIFE - l’acronyme de The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody (la haine qu’on inculque aux enfants finit par tous nous détruire) - développé par le rappeur Tupac Shakur. Le producteur Marty Bowen confie : "Tupac était convaincu que l’on récolte ce que l’on sème. Les coups que l’on se porte mutuellement sont transmis de génération en génération. Si personne ne prend la décision de mettre un terme à cette spirale négative, rien ne changera jamais. Ce film est une métaphore de ce concept."

LE MYSTÈRE HENRI PICK

 

Le Mystère Henri Pick est tiré du livre du même nom de David Foenkinos, un auteur déjà adapté au cinéma avec La Délicatesse, Les Souvenirs et Je vais mieux. Rémi Bezançon a été séduit par le genre hybride de l'enquête littéraire et par l'idée de changer d'univers après avoir livré des longs métrages introspectifs. Avec Vanessa Portal, co-scénariste régulière de ses films, le réalisateur a choisi de se concentrer sur le personnage du critique littéraire Jean-Michel Rouche alors que le roman est une oeuvre chorale : "Dans le livre, il n’apparaît qu’à la moitié du récit. On a voulu en faire le personnage principal et que ce soit lui qui mène l’enquête. C’est une variation de la même histoire, un autre point de vue".

CONTINUER

 

 

Les chevaux tiennent un rôle important dans Continuer puisqu'ils sont primordiaux dans la reconstruction du lien entre la mère et son fils. Esthétiquement, ce sont aussi des animaux très beaux à filmer, qui apportent une sensualité, une présence et une grâce dans le mouvement selon Joachim Lafosse. Ayant à l'origine plutôt peur de la vitesse et de l'animal, Virginie Efira a pris des cours pendant deux mois. La comédienne a travaillé avec Mario Luraschi, qui est cascadeur et dresseur équestre. Elle se souvient : "C’était très bien, car il avait l’autorité dont j’avais besoin. J’ai commencé par faire du « tape-cul », puis des promenades avec une fille super, Margot. Progressivement, j’ai ressenti qu’un lien se tissait avec l’animal et c’était merveilleux. J’ai participé au casting du cheval. Et j’ai fini par adorer monter."

GREEN BOOK, SUR LES ROUTES DU SUD

 

Green Book : Sur les routes du sud emprunte son titre à un guide de voyage intitulé The Negro Motorist Green-Book. Publié chaque année entre 1936 et 1966, il recensait les commerces et autres établissements qui acceptaient la clientèle noire. L'ouvrage était surnommé le "livre de Green", du nom de son auteur, Victor Hugo Green, un postier afro-américain de New York. Ne couvrant à l'origine que la région de New York, le livre s'est étendu à la majeure partie de l’Amérique du Nord, aux Caraïbes et aux Bermudes. Vendu dans des stations essence et par correspondance, le livre permettait aux voyageurs noirs de planifier leur trajet pour éviter tout harcèlement, toute arrestation et toute violence. L'abolition des lois ségrégationnistes Jim Crow en 1964 a rendu obsolète le "livre de Green", dont la publication s'arrêta en 1966. Son auteur, décédé en 1960, n'a pas connu la fin de la ségrégation.

BOY ERASED

 

L’histoire de Jared, fils d’un pasteur dans une petite ville américaine, dont l’homosexualité est dévoilée à ses parents à l’âge de 19ans. Jared fait face à un dilemme : suivre un programme de thérapie de reconversion – ou être rejeté pour toujours par sa famille, ses amis et sa communauté religieuse.
BOY ERASED est l’histoire vraie du combat d’un jeune homme pour se construire alors que tous les aspects de son identité sont remis en question.

FAHRENHEIT 451

 

 

 

Malgré une mise en garde de Ray Bradbury qui lui avait confié que Fahrenheit 451 était difficile à adapter, François Truffaut et son co-scénariste Jean-Louis Richard se sont précipités sur le scénario avant que les deux hommes ne maîtrisent parfaitement l'anglais. Ainsi, au final, François Truffaut préfèrera la version doublée en français du film, qu'il a lui même supervisé.

CELLE QUE VOUS CROYEZ

 

Le sujet tient particulièrement à coeur au cinéaste Safy Nebbou car il a lui-même été piégé par une femme via les réseaux sociaux. "Une femme de l’âge de Claire, qui s’est fait passer pour plus jeune, comme elle. Cette histoire, vous voyez je parle « d’histoire », m’est arrivé alors que j’étais en train d’écrire l’adaptation de Celle que vous croyez. Invraisemblable, non ? J’ai communiqué avec cette « fausse identité » pendant 3 mois avant de découvrir le pot aux roses. Comme Claire, elle avait utilisé la photo d’une autre. Je dois dire que je me suis beaucoup inspiré de cela pour écrire le scénario, en réutilisant même certains de mes propres échanges."

CAPTAIN MARVEL

 

Nicole Perlman et Meg Lefauve ont écrit une première version du scénario du scénario de Captain Marvel avant que celui-ci ne soit réécrit par Geneva Robertson-Dworet. La première avait co-écrit Les Gardiens de la Galaxie avec James Gunn, et participé à Thor. La seconde a co-sginé le Pixar Vice Versa. Marvel a décidé de faire travailler ses scénaristes ensemble avant même de choisir un réalisateur.

Pourquoi cette précision ? Parce que Warner a pris l'habitude de faire travailler ses scénaristes sur deux versions différentes du scénario de chaque film adapté de DC Comics. Avec son expérience et ses budgets de folie, Marvel peut se permettre de ne commander qu'un seul scénario, persuadés de faire appel aux bonnes personnes du premier coup. La stratégie Warner étant plutôt d'élargir le champ de ses possibles et de prendre tout simplement le meilleur script disponible.

MON BÉBÉ

 

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa "petite dernière", vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada.
Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent...
Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, "son bébé".

SEMAINE PROCHAINE

TOUS LES MARDIS ORANGE CINÉDAY

AU CINÉMA LE MAINGUÉ